NATURE ET CULTURE

NATURE ET CULTURE :   « L'UNITE RETROUVEE » 

Que la NATURE, notre patrimoine commun soit menacé n'échappe plus à la conscience de chacun. De grands noms, Reeves ou Hulot, suffisamment médiatisés ont pu alerter l'ensemble des citoyens sur les multiples dangers qui pèsent sur les Générations A Venir. Ce qui passe plus inaperçu, et qui compromet plus gravement encore leur devenir à long terme concerne les atteintes portées aux acquisitions de la culture, garantes de notre processus d'évolution.

La nature nous a dotés d'un solide bon sens commun. Garante de notre survie durant des millénaires, l'importance de l'alimentation reste ancrée dans l'inconscient collectif de tout parent comme une condition majeure à la bonne croissance et au développement harmonieux d'un  être humain, d'un animal, ou d'un végétal. La raison sait que les abus et les carences provoquent des dysfonctionnements.

Nombreux furent les hommes qui d'abord oralement, puis sur des papyrus, parchemins et manuels ont consigné, répertorié, délivré un ensemble de recommandations issues de la pratique empirique de l'art de soigner. Hippocrate, Paracelse, Hahnemann, Steiner, et plus tard Jung, Hamer ou Seignalet  ont légué à l'humanité de précieuses connaissances qui nous éclairent sur le mécanisme cohérent, qui conduit l'organisme à exprimer une souffrance ( physiologique, psychologique, et psychique) par différents maux.

Dés ses débuts, l'histoire de la médecine a consigné les recommandations alimentaires et l'hygiène de vie en tête de toute prescription de soin. Alors que tout médecin prête encore serment à Hippocrate, aucun n'est en mesure d'établir pour son patient pareille ordonnance tant la médecine s'est égarée, cédant progressivement l'essence même de sa vocation, aux appels des sirènes du pouvoir, du profit, de la vanité ou de la reconnaissance. De Pasteur à Garretta, la liste est longue des compromis que chacun fait avec sa conscience. Sont excusés de ce triste tribunal les ignorants, pourtant de plus en plus nombreux, qui modelés dans la pensée unique de la toute puissance de la médecine occidentale continuent de nuire en croyant soigner.

Occulter les prodigieuses avancées de la science, en matière de biologie, de physique, et de psychologie de l'inconscient, porte une atteinte grave au patrimoine naturel des générations à venir. Détruire la nature et l'appauvrir, occulter  les connaissances pour maîtriser la pensée, telle est  la stratégie des gouvernants inféodés aux multinationales de l'agroalimentaire, et des laboratoires pharmaceutiques  relayes par les grands médias.

 Tous-puissants, les consultants en lobbying et en communication coordonnent leurs actions pour dissuader les citoyens de s'intéresser à toute nouvelle alternative, rapidement classée « secte » orchestrant savamment des campagnes diffamatoires à l'encontre des plus « dangereux » : Les biographies de Kousmine, Burger,  Beljanski, Benveniste, Hamer ou Seignalet  témoignent d'une même et implacable stratégie pour faire Silence sur la portée révolutionnaire de leur travaux. Malgré tout, plusieurs millions de personnes ont la chance d'en profiter. Souhaitons  qu'un jour cela soit un droit pour tous, et que nous soyons suffisamment nombreux à réclamer que les coupables, en particulier les pouvoirs publics, soient condamnés pour dissimulation intentionnelle de remèdes, thérapies ou recommandations  ayant apportés la preuve de leur efficacité dans la genèse des maladies, y compris les plus graves, cancer et sida. Au regard des nouvelles connaissances notamment sur le système immunitaire (encrassage, élimination, système H.L.A), quel qualificatif désignerait un repas dans un hôpital, une maison de retraite,  une cantine scolaire ?

En ces temps de folie collective, n'ayons pas peur des mots, notre ultime possession, celle que nul ne peut nous dérober est la raison. Nous savons que d'autres postulats sont non seulement possibles mais urgents et obligatoires pour qu'un « autre monde soit possible ». Promouvoir le travail de ces scientifiques, exiger qu'ils soient enseignés, tel est l'ambition de « Génération Avenir »

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×