LE MICRO-ONDES EN QUESTION

En Russie, les fours à micro-ondes ont été interdits en 1976, à cause de leurs conséquences négatives sur la santé comme l'ont montré diverses études sur son utilisation. L'interdiction a été levée après la Perestroïka au début des années 90. 

L'invention des fours à micro-ondes et son adoption en masse par la population coïncide avec le début de l'obésité dans les nations développées du monde. Le micro-onde a permis non seulement de manger davantage d'aliments favorisant l'obésité, il a aussi détruit une majorité de composants nutritionnels de ces aliments, laissant les consommateurs dans un état croissant de suralimentation avec malnutrition. En d'autres mots, les gens mangent trop de calories mais pas suffisamment de nutriments réels. Le résultat en est, bien sûr, ce à quoi nous assistons aujourd'hui : diabète galopant, cancer, maladies cardiaques, dépression, insuffisance rénale, troubles du foie et autres.

Ces maladies sont toutes causées par la combinaison d'une malnutrition et l'exposition à des produits chimiques toxiques (plus d'autres facteurs comme les traumatismes émotionnels, le manque d'exercice, etc.). Les micro-ondes créent virtuellement une automatique malnutrition et s'exposer aux toxiques chimiques est facile à faire en mangeant simplement des aliments transformés (qui sont universellement fabriqués avec une addition de poisons présents en tant que conservateurs, colorants, rehausseurs de goût etc).

Cuire au micro-onde est, techniquement, une forme d'irradiation de la nourriture. Je trouve intéressant que les gens qui disent ne jamais manger d'aliments « irradiés » n'ont aucune hésitation à « micro-onder » leurs aliments. C'est la même chose (juste une longueur d'onde différente). En fait, les micro-ondes se nommaient à l'origine « cuisinière radar ». Ça semble bizarre aujourd'hui, n'est-ce pas ? Mais quand les premiers micro-ondes ont été introduits dans les années 70, on en faisait une fière promotion en tant que cuisinières radar. (Photo : 9ème jour après arrosage avec eau passée au micro-onde (à gauche) et eau normale)

Vous exposez votre nourriture à un radar à haute fréquence et elle chauffe. On regardait ça comme une sorte de miracle de l'ère spatiale dans les années 70. Peut-être qu'un jour un inventeur créera un appareil à chauffer les aliments qui n'en modifie pas radicalement la valeur nutritionnelle, mais je ne me fais pas d'illusions là-dessus. Le meilleur moyen maintenant de chauffer les aliments est probablement d'utiliser un simple mini-four et de chauffer aussi bas que possible.

En passant, le micro-onde fonctionne comme annoncé. Il chauffe votre nourriture. Mais le mécanisme qui produit la chaleur cause des dommages internes aux structures moléculaires délicates des vitamines et phytonutriments. Les minéraux sont largement non affectés, cependant, vous obtenez donc le même magnésium, calcium et zinc dans les aliments cuits au micro-onde que ceux cuits autrement, mais toutes les vitamines B importantes, les anthocyanines, les flavonoïdes et autres éléments nutritionnels sont facilement détruits par les fours à micro-ondes.

Le micro-onde est l'appareil du mort vivant. Les gens qui utilisent le micro-onde de manière régulière sont sur la pente de maladies dégénératives et d'une permanente bataille contre l'obésité. Plus vous utilisez le micro-onde, plus votre état nutritionnel empire et plus vous risquez d'être diagnostiqué de diverses maladies et mis sous médicaments qui, bien sûr, créeront d'autres problèmes de santé qui mènent à une dégringolade de la santé.

Faites-vous une faveur : jetez votre micro-onde. Il est plus facile d'éviter de s'en servir s'il n'y en a pas un dans votre environnement. Il fera de la place sur votre comptoir, économisera de l'électricité et améliorera fortement vos habitudes alimentaires. Le mieux est de vous efforcer de manger plus de cru. C'est ainsi que vous obtiendrez la meilleure nutrition. 


microndes


Voici quelques-unes des découvertes récentes sur les aliments cuits au micro-onde :

1. Les aliments cuits au micro-onde perdent entre 60 et 90 % de leur énergie vitale et ce type de cuisson accélère la désintégration structurelle des aliments.

2. La cuisson au micro-onde crée des agents cancérigènes dans le lait et les céréales.

3. Cuire au micro-onde modifie les éléments de base des aliments, entraînant des désordres digestifs.

4. Cuire au micro-onde change la chimie des aliments, ce qui peut conduire à des dysfonctionnements du système lymphatique et une dégénérescence de la capacité du corps à se protéger contre le cancer. 

5. La nourriture cuite au micro-onde entraîne un pourcentage plus élevé de cellules cancéreuses dans le courant sanguin. 

6. Cuire au micro-onde altère la décomposition des substances élémentaires si on expose des légumes crus, cuisinés ou congelés pour très peu de temps et il y a une formation de radicaux libres. (ce qui détruit l'argument de la seule utilisation du four pour décongeler)

7. Des aliments au micro-onde ont causé des tumeurs cancéreuses à l'estomac et aux intestins, une dégénération des tissus cellulaires périphériques, et un affaiblissement graduel des systèmes digestif et excrétoire chez un fort pourcentage de gens. 

8. Des aliments cuits au micro-onde ont abaissé la capacité du corps à utiliser les vitamines du complexe B, la vitamine C, la vitamine E, les minéraux essentiels et les lipotropiques (qui corrigent ou empêche une accumulation de graisse dans le foie)

9. L'environnement dans le champ d'un micro-onde engendre aussi un tas de problèmes de santé. 

10. Des mets préparés et chauffés au micro-onde ont créé :

• Du d-Nitrosodiethanolamine (un agent cancérigène bien connu)
• Une déstabilisation des composants biomoléculaires des protéines actives
• La création d'un effet reliant à la radioactivité de l'atmosphère
• La création d'agents cancérigènes dans les composants protéinés du lait et des grains de céréales.

11. Les émissions de micro-onde ont aussi entraîné une altération du comportement catabolique du glucoside et du galactoside - élements à l'intérieur de fruits congelés puis décongelés de cette manière.

12. Les micro-ondes ont modifié le comportement catabolique de l'alcaloïde de plantes quand des légumes crus, cuits ou congelés ont été exposés même très peu de temps. 

13. Des radicaux libres cancérigènes se forment dans certaines formations minérales de plantes, surtout dans les légumes-racine crus.

14. En raison des altérations chimiques des substances alimentaires, des dysfonctionnements surviennent dans le système lymphatique, entraînant l'aptitude à une dégénération des systèmes immunitaires de se protéger contre des tumeurs cancéreuses.

15. Le catabolisme instable des aliments cuits au micro-onde altère leurs substances élémentaires, amenant des désordres du système digestif. 

16. Ceux qui ingèrent des aliments cuits au micro-onde ont montré une incidence statistiquement plus élevée de cancers stomacaux et intestinaux, plus une dégénération générale des tissus cellulaires de périphérie avec une baisse graduelle de la fonction digestive et excrétoire. 

17. L'exposition aux micro-ondes a entraîné une diminution significative de la valeur nutritionnelle de tous les aliments étudiés et une accélération marquée de la désintégration structurelle de tous les aliments.

Mike Adams de NaturalNews dit, à propos des micro-ondes :

« L'augmentation des carences nutritionnelles étendues dans le monde occidental correspond parfaitement à l'introduction du four à micro-onde. Ce n'est pas une coïncidence. Les fours à micro-onde chauffent les aliments par un processus de friction des molécules, mais cette même friction moléculaire détruit rapidement les délicates molécules des vitamines et phytonutriments qu'on trouve naturellement dans les aliments.

Une étude a montré que passer des légumes au micro-ondes détruit jusqu'à 97 % du contenu nutritionnel (vitamines et autres nutriments à base de plantes qui préviennent la maladie, booste la fonction immunitaire et améliorent la santé). En d'autres mots, manger des brocolis crus vous fournit une médecine anti-cancer naturelle extrêmement efficace pour stopper la croissance de tumeurs cancéreuses.

Mais passer les brocolis au micro-onde détruit les nutriments anti-cancer, donnant un aliment « mort » et appauvri au plan nutritionnel. Il existe même des preuves suggérant que le passage au micro-onde détruit l'harmonie des molécules d'eau, créant un modèle énergétique de chaos dans l'eau qu'on trouve dans tous les aliments. En fait, le terme commun d'irradier vos aliments est approprié : utiliser un micro-onde est un peu comme verser une bombe nucléaire sur votre nourriture, puis consommer les retombées.

Donc, si vous allez utiliser un four à micro-ondes, il est suggéré de le placer hors de la cuisine à un endroit pratique. Il est conseillé de ne pas stationner devant un micro-onde pendant de longues périodes. Il existe de nombreuses recherches qui ont été effectuées sur les fours à micro-ondes et leurs effets sur le corps humain. Les dernières études n'ont pas encore été publiées, mais si ce qui se trouve ci-dessus n'est pas une indication des effets négatifs sur la nourriture, je ne peux qu'imaginer les effets sur le corps humain. »
Si vous voulez favoriser une meilleure vie à votre famille et à vous, jetez votre micro-onde ! Un peu plus de temps passé à préparer un repas = une vie plus longue en meilleure santé !"

Source : fawkes news/bbb

 

ET POUR ALLER PLUS LOIN, 

SI BESOIN.....

 

http://santenature.over-blog.com/article-26445788.html

http://www.onnouscachetout.com/themes/alimentation/micro-onde.php

Question:

Objet: Cuisine avec four micro-ondes
Intitulé: J'ai lu des informations inquiétantes sur le fait de chauffer de la nourriture au four à micro ondes; Notamment une étude scientifique suisse (cf. Hertel et Blanc) très alarmante : destruction des vitamines, modifications de la formulation sanguine chez des sujets nourris avec des aliments cuits au micro-onde. Quelle est la position actuelle des scientifiques : sont-ils divisés sur le sujet ? La consommation d'aliments chauffés au micro-ondes est-elle nuisible à la santé ? Merci

Réponse:

Bonjour, 

Vous souhaitez savoir si la consommation d’aliments chauffés aux micro-ondes peut être nocive pour la santé. 

L’étude que vous mentionnez a été réalisée en 1991 par Hans Hertel et Bernard H. Blanc. Ces deux chercheurs auraient relevé une augmentation anormale du nombre de leucocytes dans le sang de personnes ayant consommé des aliments cuits aux micro-ondes. A notre connaissance, cette information n’a pas été validée par d’autres études scientifiques. 

En regard, nous vous proposons de prendre connaissance des réponses apportées par ces différentes sources qui pourront éclairer votre opinion :


La Fondation Santé et Radiofréquences a pour mission d'encourager les efforts de recherche concernant les effets sur les personnes des ondes électromagnétiques radiofréquences et de diffuser les connaissances sur ce sujet à destination du public, des pouvoirs publics, des médecins, des professionnels... 
http://www.sante-radiofrequences.org/index.php?id=98

Un dossier est consacré aux fours à micro-ondes dont voici un extrait : 
« Voici quelques éléments de réponse sur le fonctionnement des fours à micro-ondes : 
• Le four à micro-ondes utilise les propriétés thermiques des radiofréquences. 
• Les ondes radiofréquences sont porteuses d’énergie ; quand elles rencontrent la matière, elles lui transmettent cette énergie ce qui a pour effet d’agiter les molécules d’eau contenues dans la matière et aboutit à son échauffement. 
• Il n’y a pas transformation de la matière et donc pas de création de molécules dangereuses pour la santé lors de cette opération. » 
http://www.sante-radiofrequences.org/index.php?id=151&no_cache=1&sword_list[]=micro-ondes#476 
Si vous souhaitez approfondir ce sujet, vous pouvez aussi poser directement votre question à la fondation 
http://www.sante-radiofrequences.org/index.php?id=110


Le site Santé Canada du Ministère fédéral du Canada a présente un dossier sur : Fours à micro-ondes et salubrité des aliments
« Les micro-ondes ne modifient pas les composants chimiques des aliments. Elles ne devraient donc pas entraîner la formation de nouveaux composants comme des substances carcinogènes. Certaines études ont été menées pour analyser les effets indésirables possibles des fours à micro-ondes sur la santé. Ces études, qui ont été examinées par des scientifiques de Santé Canada, ne révèlent aucun signe de toxicité ou de cancérogénicité. » 
http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/alt_formats/pacrb-dgapcr/pdf/iyh-vsv/prod/micro-f-a-fra.pdf

 
En 2006, le magazine Sciences et Avenir a publié un article sur la cuisson des aliments par micro-ondes. En voici les références : 
Le micro-ondes / Priscille Tremblais. - Sciences et Avenir, 01/09/2006, no 715, p.38-39. 
D’après cet article, il s’avère que : 
* tous les types de cuisson (vapeur, eau et micro-ondes) font perdre aux aliments une partie de leurs qualités nutritionnelles. 
* La cuisson des aliments aux micro-ondes ne fait pas naître de sous-produits toxiques. 
* la cuisson des aliments aux micro-ondes ne les rend pas cancérogènes. 

Puisque vous habitez dans la région Nord-Pas-de-Calais, il vous sera possible d’accéder à cette revue via le Centre régional de promotion de la culture scientifique, technique et industrielle dont vous trouverez les coordonnées et les conditions d’accès en cliquant sur ce lien : http://www.sudoc.abes.fr/DB=2.1/SET=1/TTL=3/CLK?IKT=8888&TRM=590095202&BARE=1

 
Pour compléter ces premières approches et avoir une vision sur les recherches en cours, nous avons interrogé Pubmed dont l’accès est libre et gratuit. Cette base de données bibliographiques est produite par la National Library of Medicine (NLM) aux Etats-Unis. Elle dépouille les articles rédigés dans 5 200 revues scientifiques publiés aux Etats-Unis et dans 80 autres pays. 
Les articles sont cités en anglais et il est possible pour certains d’entre eux d’avoir accès aux résumés en cliquant sur le titre. 
Nous avons fait plusieurs requêtes. Pour chacune d’entre elles, vous avez le nombre de références d’articles obtenus ainsi que le nombre d’articles dits «review» faisant la synthèse des recherches scientifiques (une fois le lien activé, vous pouvez cliquer sur l’onglet « Review » pour y accéder directement) : 
* Micro-ondes et qualités nutritionnelles : "Microwaves"[Mesh] AND "Nutritive Value"[Mesh]: on obtient 24 références dont 2 articles de synthèse. 
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/entrez?Db=PubMed&Cmd=search&Term=%22Microwaves%22%5BMesh%5D+AND+%22Nutritive+Value%22%5BMesh%5D

 *Micro-ondes/effets indésirables et cuisson des aliments: "Microwaves/adverse effects"[Mesh] AND "Cookery"[Mesh] : on obtient 22 références dont 1 article de synthèse. 
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/entrez?Db=PubMed&Cmd=search&Term=%22Microwaves%2Fadverse+effects%22%5BMajr%5D+AND+%22Cookery%22%5BMesh%5D

 * Micro-ondes et sang : "Microwaves"[Majr] AND "Blood"[Mesh] : on obtient 290 références dont 4 articles de synthèse. 
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/entrez?Db=PubMed&Cmd=search&Term=%22Microwaves%22%5BMajr%5D+AND+%22Blood%22%5BMesh%5D

 * Micro-ondes et leucocytes : "Microwaves"[Majr] AND "Leukocytes"[Mesh] : on obtient 161 références dont 1 article de synthèse. 
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/entrez?Db=PubMed&Cmd=search&Term=%22Microwaves%22%5BMajr%5D+AND+%22Leukocytes%22%5BMesh%5D

 
Sur la base de cette revue de la littérature, on constate qu’il est difficile de dégager un consensus des chercheurs sur les effets nocifs potentiels de la cuisson des aliments au micro ondes. En effet, les conditions d’études ne sont pas les mêmes suivants les puissances utilisées, les temps d’exposition, l’ajout d’eau ou non pour la cuisson…Nous vous laissons vous faire votre propre opinion à la lecture de ces éléments d’information. 

Nous espérons vous avoir apporté quelques pistes utiles à votre réflexion et restons à votre disposition pour tout complément d’information. 

L’équipe de Questions-santé, 
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé

 

Complément d'information :

Bonjour, 

Vous nous aviez posé la question de la nocivité des aliments chauffés aux micro-ondes. 
Voici des éléments complémentaires à la première réponse que nous vous avions faite il y a quelques jours : 

Vous mentionniez un article rédigé par deux chercheurs suisses, Hertel et Blanc. L'intégralité de cet article est publié dans le "Journal Franz Weber" de 1992 (voir en pages 4 à 9). Attention, le document .pdf pèse près de 39 Mo :http://www.yukuzu.com/uploads/file/DANGER_FOURS_MICRO_ONDES_FRANZ_WEBER.pdf

Vous y trouverez aussi d'autres articles sur les poursuites engagées contre ce journal par l'Association des fabricants et fournisseurs d'appareils électrodomestiques à la suite à la publication des deux chercheurs. 

Nous maintenons ce que nous vous avions indiqué dans notre première réponse à savoir qu'à notre connaissance, cet article na pas été validé par d'autres études scientifiques. 
De surcroît, nous n'avons pas non plus trouvé d'autres écrits de ces deux auteurs dans des revues reconnues par la communauté scientifique pour la fiabilité de leurs contenus. 

Enfin, en août 1998, le magazine suisse "24 heures" évoque les suites judiciaires de cette affaire et écrit : 
« On notera que le professeur Blanc, après la polémique engendrée par l'article sensationnaliste, a précisé qu'à ses yeux les résultats obtenus ne permettaient en aucun cas de tirer des conclusions quelconques, mais qu'il était nécessaire et urgent d'entreprendre des recherches plus approfondies. » 
http://archives.24heures.ch/VQ/LAUSANNE/-/article-1998-08-1911/la-suisse-actu-76C3actu-76A9cope-dactu-7627un-blactu-76C3actu-76A2me-en-raison-des-micro-ondesnotre-pays-a-violactu-76C3actu-76A9-la-convention-europactu-76C3actu-76A9enne-des-droits-de-lactu-7627homme

 

Espérant avoir répondu à vos attentes, la Cité de la santé se tient à votre disposition pour tout complément d'information. 

L'équipe de Questions-santé, 
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site